Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Jeu

     

    Je vous propose un je,

    un jeu qui terminerait par je...

    Un jeu ?!

     

    Sais-tu

    coudre un bouton

    dans l'axe rond du temple ?

  • Je

     

    Enfant revenue

    dis-tu tes semblables

    tous les mots qui font je

    et les mémoires posthumes.

  • Sortie

     

    Je suis sortie du gros ventre !

    Ruer… ruer dans les brancards !

    La promiscuité virtuelle ne digère pas

    la terre en chacun d’entre nous né pour elle.

  • Verse

     

    Sentir

    que je viens

    la fin terminée verse :

    une  joie hésitante

    et jouée dehors,

    nouée serré

    torsadée

    biffée,

    qui

    lit.

  • Le petit train

     

    Le petit train des autres si joli,

    traversant la nature abrupte

    des impressions occultes

    de tant de vers jaunis !

    Va-t’en ! vers le jour

    et la nuit défunte

    heureusement,

    ténébreuse,

    éblouie.

    Si !

  • Matière brute

     

    Matière brute

    à travailler dans l’écaille

    droite et rangée de son caveau.

    C’est le courant des mots de la matière.

  • Amante feinte

     

    Enfermez-vous !

    entre gens -  qui… entre braves gens, qui

    - drapez-vous bien !

    Le mal qui vous égare - n’est pas le mien…

    Jonquille de l’aurore, améthyste ?

    de votre amante feinte,

    page ?

     

    de vos liens purs, si mûrs.

  • Maman

     

    Ta maman existait

    dans un rapport

    au livre

     

    Si le livre n’est plus

    Maman

    non plus

  • La vie n'est pas morte

     

    La vie n’est pas morte.

     

    Mon coeur - mon poisson,

    mon hara - mon chien,

    le silence éternel,

    plus parlant !

  • Mes fleurs de mots

     

     

     

    Mes fleurs de mots, je les parsème, ou je les forme….

     

    Il m’arrivait un soir de les promener,

    quand à la nuit tombée, parvint la Lune

    et le chapeau flambant d’une étoile neuve.

     

    Qu’elles soient alors les muses et les méduses !

    Que je sois pour elles un baiser,

    tant désiré - du matin noir.

     

    Amour d’un jour ?

    marine,

    Oui.

    Tu

    ?