Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

(...)

Enfance jolie

Lâchée dans la nature

Amie de Coeur-Chien

 

Univers fécond

Où elle apparaissait

Libre de Contour

 

L’abandon du droit

Invention carcérale

Productivité

 

Avaloirs contents

Un rire enfin présent

Retour du même

 

Tout et sensible

Sans éminences grises

Le poids d’antenne

 

Cet élan bavard

Blessures à l’automne

Victoire de l’un

 

Rotation unie

Acceptation de la roue

L’homme inventé

 

 

          - Ce serait l’idéal : rencontrer vos ou ses parents ; mais bon, le discrédit ne fut-il pas plutôt intériorisé ? vos parents… qui pourtant se sont montrés aimants et c’est pour cela qu’il va vous falloir creuser : écrire, c'est aussi une façon et, « manière de » les toucher d’autant plus, quand cette histoire ancienne remontait à aussi loin.

          - Je vous connus un certain courage ou plutôt, vous faudra-t-il un courage certain… : je visualiserai mal en vous reconnaissant si peu. Pour moi, un « double » était ce qui survit ainsi dangereusement pour soi-même, parce-qu’il-se-survivrait-à-tout (le compagnon suprême) : sauf ? et uniquement lorsqu’il saurait s’être agi là de cette chose que vous exprimeriez parfois en y véhiculant d'un univers, l’autre.

          - …pour le coup, tout ça ne serait plus si clair, I'm afraid… il leur faudrait enrayer le processus créateur ou, plus tôt l’obliger afin de faire de lui un obligé. Oui, tandis que cela aura pu briser cet élan ou savonner la planche, où me sembla bizarre que vous  puissiez garder la confiance en vous.

 

Une lucarne

Epopée silencieuse

Analphabète

 

 

          Je crois que c’est effectivement un b-a ba du sysème : y détisser vos liens - une revendication avouée de l’orgueil face à un amour propre à achever. J’éprouverai de la difficulté vis-à-vis d'une dite supériorité, parce qu'elle aurait été imperceptible à la naissance. Or et d’après ce qui s'était vu - un peu dans les coulisses… - j’eus donc chanté pour vous, tel refrain de cet inconnu.

 

Une tradition

L’aval donné au centre

Méticuleuse

 

Alors quel travail

Montage reconnaissant

Des joies nocturnes

 

Elle est addicte

Une sombre époque

Quelle affection

 

Puiser de force

Inaliénable oubli

De simplicité

 

 

          S’il doit m’arriver quelque chose, dites-lui bien à ce paravent… : « … - ou mon amitié tranchée par vos soins ce matin. »

 

 

          Vous persistez et signez, dans une singularité fictionnelle et frictionnelle.

 

Unie à l’autre

Sortir de la galère

Double épousée

 

 

Le Troisième tome

 

Les commentaires sont fermés.