Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Notre histoire(...)

          Cela fait donc un temps nouveau ou c’était alors toutes ces gens, je devais commencer à orienter, réorienter. J’ai d’abord été amoureuse depuis le cerveau centauresque, petite fille que j’étais, parce que l’histoire s’est faite à partir des petites histoires et que cela serait plus fort que moi : j’y crois. - Etrangement, tu l’as perçu de la même façon, et puis ressenti presque rencontré, à chaque fois acteur ou auteur en grossissement des traits du blanchiment. « Vos dernières phrases, font - elles, peut-être référence au fait que vous ayez ouvert les yeux ; telle est ainsi la subtilité du mal opéré parallèlement au manifeste de l'amour. Que se cache derrière la possessivité, quels petits arrangements et pourquoi la charge. Et qui serait cet autre, par lequel ou qui vous êtes passé. » ; au deuxième degré. « Ecrire ou dessiner, c’est la même chose… ».

          C’était une sorte de caméléon de l’enfance, un poseur intraitable. - Tu disais ? …de pouvoir te comporter comme un chien ? Ce sont des impressions qui nous transportent, en nous tordant un peu. Distorsions ? ah ben non, pas quand même ! « Je pense que vos parents, seraient capables de vous comprendre. » - La position est courageuse : je ne renie pas, le cul moulant dans la détente austère. 

          - Braque à fond. C'était la guerre des écritures. - Pourquoi accusiez-vous vos parents plutôt que d’accueillir vos maîtres ? « eux » ne recouvraient-ils pas la réalité littéraire incontournable pour l'écrivain (vrai ?) - Eux ?! - Oui, vous avez dû sûrement dire et prononcer ça comme une sentence, autrement vous ne vous y seriez pas trouvés arrêtés ici. - Je ne me le rappelle pas, c’est tout ; ça tinte. « La Madame, elle est toute cassée. » Mais c'est qu'elle va enfin mourir !

 

Agonies d’Eve

Une suite dans la fin

L’épicurienne

 

A ces montures

Dans la soif et dans l’oubli

Sourires en biais

 

Belles courbures

Incartade de ces vies

Loyauté d’ange

 

 

Le Troisième tome

Écrire un commentaire

Optionnel